Ecole de Samba

sambadoc-trelissac-2015

Les ateliers de l’école de samba accueillent percussionnistes amateurs, débutants ou expérimentés, adultes et enfants.

Le Samba

Le Samba est le nom donné aux musiques et la samba plutôt aux danses populaires de rue du Brésil (d’origine afro-brésilienne).

Le samba est basé sur un rythme binaire et syncopé. La base rythmique est assurée par une batterie de percussions, la partie mélodique par des instruments à cordes et des chanteurs. Les écoles de samba au Brésil regroupent les chanteurs, les danseurs, les percussionnistes, ont des ateliers pour la fabrication des costumes du carnaval… et ont aussi un rôle social très fort.

L’école de samba de Tin Tam Art n’a pas la prétention d’être, ni de devenir une école de samba, au sens brésilien du terme. Elle réalise des ateliers de pratique collective des percussions d’inspiration afro-brésiliennes. Néanmoins, elle met tout en place pour être tout autant une école du rythme et du plaisir qu’une école de la rencontre et de la solidarité.

Samba d’Oc , l’école de Samba adultes de Tin Tam Art regroupe près de soixante dix personnes, de 14 à 65 ans; Samba Garage en est la troupe originelle.

Les Pitcho Samba, école de Samba pour enfant de 7 à 14 ans.

Les thèmes musicaux appréhendés sont majoritairement issus des rythmes traditionnels de samba, venus des différentes régions du Brésil : carioca, samba reggae, samba en redo, maracatu, afoxe… mais aussi des rythmes africains, voire afro caribéens ou plus actuels tel que des rythmes funk, rap voire transe.

La bateria est une formule orchestrale, composée de plusieurs sections instrumentales (percussions) : les surdos, les tamborims, les agogos… le tout dirigé par un chef d’orchestre (mestre); chez nous, il y en a 2 : Laurent et Quentin.

Pédagogie

Le jeu en groupe est particulièrement important. Chacun doit être à sa place et à l’écoute de l’autre.

La méthode d’apprentissage est orale : chaque participant choisit une section instrumentale. L’apprentissage se fait d’abord par mimétisme ; les intervenants expliquent régulièrement la structure des morceaux. Ces derniers sont étudiés progressivement, chaque partie de section séparément puis ensemble, instaurant ainsi la polyrythmie de cette musique.